Le Duel du Dimanche #6 : les masques capillaires John Frieda et Leonor Greyl.

Une chevelure douce, soyeuse, parfumée délicatement… Oui, les masques capillaires sont l’objet de ce Duel du Dimanche #6 ! Mes cheveux sont mis à rude épreuve tous les jours entre le sèche-cheveux et le fer à lisser. Depuis juillet j’entretiens un ombré hair le plus soigneusement possible. L’une de vos meilleures armes est le masque capillaire. Il y a évidemment d’autres produits mais nous verrons cela plus tard ! Je vous présente les duellistes de ce dimanche :

  1. John Frieda, Masque intensif Miraculous Recovery, 150 mL, 9€ en grande surface et Sephora.
  2. Leonor Greyl, Masque Fleurs de Jasmin, 200 mL, 40,90€ chez Sephora et coiffeurs revendeurs.

John Frieda - Miraculous Recovery

Leonor Greyl - Masque Fleur de Jasmin

Quand j’achète un masque capillaire, je suis exigeante. Je demande qu’il soit:

  • hydratant sur l’instant ;
  • nourrissant et réparateur sur le long terme ;
  • capable de faire briller mes cheveux tout de suite ;
  • donne un toucher effet soie;
  • et qu’il n’alourdisse pas les cheveux et les regraisse le soir même.

Petits rappels, avant de poser son masque, on essore ses cheveux (propres, hein) pour qu’ils soient humides et non plus mouillés. S’il y a trop d’eau, les actifs ne feront pas leur travail et vous aurez le résultat d’un après-shampoing. On peut laisser poser 2 minutes pour un effet coup de fouet ou bien une demie heure en les enroulant dans une serviette chaude humide pour les nourrir en profondeur. L’étape rinçage est primordiale. On les mouille, on fait mousser un peu puis on  les rince à grande eau pendant 5 minutes. Il faut que les cheveux crissent un peu sous les doigts. Un mauvais rinçage les rendra poisseux et lourds… Pas beau quoi, surtout que vous étoufferez votre cuir chevelu comme cela. Maintenant que les bases sont remémorées, on passe au comparatif.

  • TEXTURE :

John Frieda propose une texture crème/gel qui fond instantanément dans les cheveux, c’est très pratique pour l’application car on peut facilement l’allonger en peignant doucement. On démêle en même temps, très pratique.

Le masque Leonor Greyl est une crème pâteuse qui fait des fibres. Un peu surprenant… A l’application, le calvaire commence. Il est assez dur à répartir et lors du peignage, c’est une vraie torture. La formule ne glisse pas sur les cheveux et les nœuds ne se démêlent pas, j’ai même eu l’impression d’en créer de nouveaux. Seul moyen pour que cette étape soit facilitée, il faut se résoudre à mouiller sa crinière pour diluer le tout. Patience !

  • ODEUR :

Je suis raide dingue du jasmin, cette odeur subtile parfume délicatement et c’est toujours un bonheur d’avoir une chevelure au jasmin. Je vous dis cela car j’ai utilisé auparavant des produits capillaires au jasmin et j’en étais très satisfaite. Je vous redonnerai le nom plus tard car je ne les ai pas emmenés sur Barcelone. Un Masque Fleurs de Jasmin, forcément que je veux l’essayer ! Une fois dans la salle de Bain, Leonor Greyl me fait regretter mon achat. Ça sent un drôle de jasmin et là je suis carrément déçue car je trouve qu’il a un nom bien pompeux pour pas grand chose. On dirait un parfum de synthèse mal dosé, ça sent un peu mauvais pour être franche… Ma pose d’une demie heure va être longue !

Chez John Frieda, l’odeur est douce et agréable. Cela n’est ni des fleurs, ni des fruits. J’aime beaucoup, c’est discret et réconfortant. Un bouquin et mon temps de pose va vite défiler.

  • PACKAGING :

Les deux masques sont présentés dans un gros pot. Leonor Greyl propose un packaging plus sobre, à la manière d’un produit de luxe. Le prix nous le rappelle aussi. Chez John Frieda, les visuels sont agréables et les couleurs sont calmes. La contenance de Masque Fleurs de Jasmin est supérieure au Miraculous Recovery. Je trouve que le couvercle est plus hermétique sur le pot du John Frieda que sur celui de Leonor Greyl.

  • EFFICACITÉ :

Verdict après le temps de pose de 30 minutes ? John a transformé ma chevelure déshydratée en une masse soyeuse, lisse et brillante. J’adore ça, un toucher incroyable et une odeur reste très discrète. Le rinçage se passe bien. Je suis enchantée.

Du côté de Leonor Greyl, le passage au bac est encore une partie de plaisir (je suis ironique)… On a du mal à rincer le produit, c’est long, c’est pâteux et surtout, j’ai oublié de vous le dire, les cheveux ont eu le temps de cartonner lors de la pose… Bref, j’en ai un peu marre de galérer autant. Quand au fini, je ne vois pas de différence avant après. J’ai même l’impression que mes cheveux sont plus poreux qu’avant ! Le toucher n’est pas terrible et l’odeur me déplait… Haaaaa !! J’ai presque envie de me relâver les cheveux pour me défaire de cette sensation d’inachevé !

  • PRIX :

Bon le Masque Fleur de Jasmin vaut quatre fois plus cher que le Miraculous Recovery. Heureuse de votre achat ?

  • RÉSULTAT :

Vous vous en doutez, j’ai détesté Leonor Greyl et le pire c’est que je l’ai offert à une personne pour Noël dernier. Je m’étais naïvement dit que cette marque était tellement renommée, pas de raison d’être déçue. C’est raté, quand je l’ai testé j’ai regretté…

Le vainqueur de ce Duel du Dimanche est le masque Miraculous Recovery de John Frieda, et c’est largement mérité !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Le Duel du Dimanche #6 : les masques capillaires John Frieda et Leonor Greyl.

  1. Hum.. Je n’ai testé aucun des deux produits, mais je connais assez bien les deux marques. Le problème dans tout ça, -si je ne dis pas de bêtises- c’est que la marque John Frieda est bourrée de silicones, et j’en passe.. C’est un problème vu que mes boucles (naturelles) et moi essayons de réduire toutes ces substances chimiques pour se tourner progressivement vers le bio.. C’est vrai que la marque Frieda est top, les boucles sont vraiment magnifiques, mais j’ai un peu peur qu’à long terme ce ne soit pas top.. Enfin peut-être que dans quelques mois je dirais le contraire et je reviendrais au-bien-chimique-pas-bio-du-tout !

    Merci pour ce test en tout cas ! Ca ne me donne pas vraiment envie de tester le masque de Leonor Greyl surtout vu le prix.. et ça me donne envie de tester celui de Frieda.. Raaaah zut alors !! =)

  2. @ Laure et theclothespaper : merci les filles, je préfère vous faire économiser du temps et de l’argent !

    @ Sophie : bienvenue sur le blog. Je t’avoue que je ne regarde pas trop les composants des shampoings. Je me méfie plus des produits bio car il est plus facile de faire une réaction allergique. Les marques essayent de faire de plus en plus attention aux ingrédients. Je me dis que sur les cheveux, c’est moins catastrophique que sur la peau. Tu peux utiliser des huiles capillaires pour tes boucles, elles vont adorer. A très vite.

Laisser un commentaire