J’ai croqué la pomme d’OPI – Silver Shatter Review

Vernis OPI, écharpe Kookai Hiver 2010

 OPI par-ci, OPI par-là… Je ne compte plus le nombre d’années où j’ai fantasmé sur ces flacons de verre regorgeant de mille-et-une couleurs vibrantes et passionnantes. Je n’ai jamais renoncé, j’étais presque maudite car je ne trouvais jamais de revendeur près de chez moi. Il a fallu que je tombe nez-à-nez avec un petit présentoir sur un stand de relaxation à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle pour succomber et croquer la pomme d’OPI.

OPI, Silver Shatter, 15 mL.

Le principe d’un vernis Shatter est de créer un effet craquelé sur un ongle préalablement vernis de la couleur de votre choix. Il faut que le premier vernis soit bien sec afin d’appliquer le Shatter, un jeu d’enfant ! OPI propose plusieurs couleurs de Shatter : violet, blanc, noir, rose, bleu, turquoise, navy rouge, doré et argenté. Sur le présentoir, il n’y avait que deux couleurs de Shatter disponibles : le noir et le silver. J’adore le gris, surtout lorsqu’il est métallisé et un peu scintillant, il m’a donc littéralement tapé dans l’oeil et j’ai craqué encore une fois…

Application : attention, la première fois n’est pas forcément facile, il faut prendre le coup de main. A 2 heures du matin, mon Base Coat Dior et mon vernis Mavala Moon Grey n°161 étaient enfin secs (je n’ai pas peur avec mes manucures, je pourrais me vernir les ongles les yeux fermés). C’est un gris clair crème que je vous ai déjà présenté lors de la manucure léopard. J’ai envie d’essayer un effet ton sur ton proche, un vernis gris neutre avec une pointe de beige sous le Silver Shatter ne devrait pas être trop mal. Le moment est là, il faut l’appliquer, oui mais comment ? J’avais lu sur plusieurs blogs qu’il fallait le mettre en couche épaisse pour avoir un craquelé plus gros et en couche fine pour un effet plus fin (une lapalissade ce soir). Cependant, gros débat autour du Silver Shatter car il ne s’appliquerait pas comme son copain le Black Shatter (le shatter noir pour les novices en anglais). Par là, il faut entendre que l’application en couche épaisse du black donne des craquelures très grosses et c’est pas forcément joli car on dirait des gros pâtés… Il faut donc l’appliquer en couche… fine (bravo vous suivez toujours !). Pour le Silver Shatter, le vernis est assez liquide et clair pourtant il est bien irisé de gris métallique, c’est magnifique. Je l’ai appliqué en couche fine sur les photos du billet car je voulais voir ce que donnait l’effet craquelé fin. Et c’est pas trop mal je trouve…

Astuce non négligeable à connaître : il faut procéder très vite à l’application mais surtout ne jamais passer deux fois au même endroit sinon il n’y a pas d’effet craquelé ! Il faut de la dextérité mais heureusement le pinceau est spécialement conçu pour nous faciliter la tâche : il couvre la totalité de l’ongle en deux coups de pinceau. L’idéal ! On fait d’abord un côté puis l’autre. Ensuite on regarde avec émerveillement la matière se mouvoir et changer sur nos ongles de déesse.

Pour un rendu brillant optimal, on pose son top coat préféré. J’ai utilisé le Top Coat accélérateur de séchage de Dior. 30 secondes après, mes ongles sont beaux, brillants et solidement prêt à affronter ma couette et les regards des curieux au boulot ou dans les transports en commun.

Ce combo vous plaît ? Je referai l’expérience avec une base plus sombre car on distingue peu les deux couleurs entre elles, mais c’était l’effet que je recherchais, mission accomplie ! On dirait que mes ongles sont légèrement pailletés avec le craquelé fin. Des blogueuses recommandent de l’appliquer en couche épaisse pour que le rendu soit plus visible et plus net. J’aime la discrétion et ce qui est raffiné, j’essayerai pour voir mais pas sûre que ça me plaise en version épaisse. Bref, dans tous les cas, comptez sur moi pour vous en reparler car je suis sous le charme du Silver Shatter d’OPI !

Et vous, avez-vous déjà tenté l’effet craquelé avec OPI ou une autre marque ?

Sans flash

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 thoughts on “J’ai croqué la pomme d’OPI – Silver Shatter Review

  1. Pingback: OPI – Black Spotted : un vernis à effets spéciaux “points aléatoires”. | Clementine's Secrets

Laisser un commentaire