TommyGuns – Scepticisme capillaire entre jasmin et ortie sauvage

J’adore la senteur du jasmin, c’est quelque chose d’incroyable. C’est si suave et délicat, j’adore sentir cette odeur dans les vapeurs d’un thé bien chaud, dans une crème corporelle ou bien encore dans les cheveux fraîchement lavés. Forte de mon expérience chez Panpuri (faites un tour sur ma wishlist pour en lire deux mots), et ayant envie de changer de shampoing, une conseillère dans une parapharmacie me recommande la marque TommyGuns.

shampooing-tommyguns jasmin ortie sauvage

TommyGuns, Shampoing Jasmin et Ortie Sauvage, 250mL, en parapharmacie et chez Nocibé.

Je voulais tester une nouveauté afin de mettre de côté mon shampoing Brunette hydratant John Frieda. La conseillère me dit de fuir comme la peste ce dernier car il est « bourré de silicone ». Elle m’oriente vers ce produit, « bien plus naturel » selon elle. Soit, j’adore le jasmin, il est fait pour les cheveux secs, abîmés et colorés. Il me reste des traces d’un ombré hair, ma coloration permanente brune ayant délavée depuis mai dernier. Un peu secs sur les pointes, je pense que mes cheveux ne pourront qu’apprécier ce changement.

La promesse du Shampoing Jasmin et Ortie Sauvage de TommyGuns : « Un brin d’Ortie sauvage ultra nutritive soigne en profondeur le cheveu abîmé. Le Jasmin sublimateur est associé aux ingrédients actifs dernière génération pour hydrater et réveiller la lumière dans les cheveux secs et abîmés. »

Niveau design, je trouve cette bouteille minimaliste parfaite. Pour 250mL, soit la taille d’une bouteille de shampoing normale, le volume est considérablement réduit. Cela fait son charme. La surface étant transparente, on contrôle facilement le niveau de produit restant. Ma bouteille touche à sa fin, vais-je la racheter ?

Côté senteur, TommyGuns associe donc le jasmin à l’ortie sauvage. Cela ne sent donc pas le jasmin pur… Ce n’est pas désagréable, c’est très fleuri. La marque s’inspire de la botanique pour créer ses produits. Oui mais… cela ne m’a pas transporté autant que je l’aurais souhaité, dommage.

Sur l’action lavante du produit, je reste assez sceptique. Je fais habituellement deux shampoings pour me débarrasser de toutes les impuretés et de la pollution. TommyGuns recommande deux lavages sur la bouteille, le premier sur le cuir chevelu, le second sur les longueurs et pointes.

  • Au premier lavage, c’est juste une horreur ! Ce shampoing ne mousse pas du tout, et peu importe la quantité que vous versez sur votre chevelure, cela ne prend pas. Je trouve cela assez désagréable et redoute à chaque fois ce moment. Mes cheveux ont beau être vraiment mouillés, rien n’y fait. Je frotte doucement comme à mon habitude puis rince pour passer à l’étape suivante.
  • Le second shampooing sera heureusement de meilleur augure. Ça mousse enfin, mais pas tant que ça. Je masse mes longueurs et pointes tout en profitant de la mousse pour repasser sur le cuir chevelu qui ne me parait pas uniformément lavé. Enfin, je rince abondamment.

Au toucher, la fibre de mes cheveux me semble plus épaisse. Je lis la composition chimique pour y découvrir… du silicone. Moi qui pensait utiliser un produit plus clean, c’est carrément loupé. La conseillère n’était vraiment pas douée (ou ne savait pas lire, c’est au choix)… Pour la phase séchage, rien à redire. Mes cheveux restent lisses et sentent le propre pour la journée. Je ne trouve pas qu’ils soient plus brillants.

Vous l’aurez compris, ce produit ne m’a donné aucun plaisir à l’application. C’est une phase importante pour moi, fermer les yeux en se shampouinant pour profiter au maximum de l’odeur et se relaxer. Mon petit rituel n’étant pas accompli, je ne peux pas craquer à nouveau pour ce produit, sans parler de l’odeur qui reste éphémère sur les cheveux… contrairement au shampoing de Panpuri.

Et enfin, pour clôturer ce billet avec un aspect très négatif, Chéri et moi partageons certains shampooings. Ayant les cheveux secs, je lui ai recommandé de l’essayer. Cela a été une véritable catastrophe pour lui car il a fait une réaction allergique ! Aucun signe lors de l’utilisation, c’est après rinçage qu’il a ressenti des démangeaisons. Quelques heures après, il avait de grosses plaques rouges sur le cuir chevelu et le front… Pour cette unique raison, j’ai failli jeter la bouteille presque neuve à la poubelle par tant de déception (et de potentiel dangereux)…

Bref, TommyGuns, il n’y a aura pas de deuxième fois entre nous, je n’achèterai plus aucun autre produit de ta gamme pour toutes ces raisons.

Et vous, une expérience avec cette marque capillaire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire