Wanted Eyes : l’ombre dégradé parfait selon Helena Rubinstein

La marque Helena Rubinstein ne se présente plus. J’en suis totalement fan et certains de ses produits ont changé quelques habitudes maquillages chez moi. Un de mes anti-cernes préférés est le Magic Concealer qui est juste extraordinaire ! Il illumine et donne de la fraîcheur au visage. Un grand classique !

J’adore les fards à paupières et plus particulièrement les Wanted Eyes de HR. C’est une palette pour les yeux regroupant  2 ou 4 ombres à paupières. Le principe est une harmonie très subtile et le choix des couleurs a été le fruit d’une long travail. Je possède déjà un premier duo chocolat/or blanc, acheté chez Nocibé en 2007 avant que la marque ne se retire des points de vente français. Pour celles qui souhaitent toujours commander en ligne, il existe un e-shop.

Super soldes en Espagne obligent, je fais un tour chez Sephora dans l’espoir de trouver quelques produits de qualité à des prix hyper bradés. Je suis tombée au hasard sur ce duo Wanted Eyes n°02 Smoky Smoulder sur une étagère. Le prix affiché est de 5€. Je me souviens avoir payé une belle somme mon premier duo : 42€ en 2007 et le prix n’a pas évolué depuis. Donc je ne réfléchis plus pour 5€, j’ouvre le carton pour regarder la bête.

« Hello there! »

Il est beau ! Je remarque que le fard blanc irisé de doré est légèrement cassé dans un angle et que le pinceau HR est manquant… On comprend mieux le prix bradé. Bon, ils sont sympa, ils avaient mis un embout mousse quelconque à la place dont je ne me suis pas servie, j’utilise mon kit de 3 pinceaux Too Faced et c’est parfait ! Le gris anthracite dont l’intensité est très modulable me séduit, je passe en caisse où une réduction de -10% m’attendait encore. Prix final : 4,50€, ce qui correspond à presque 10% du prix initialement facturé, j’ai l’air un peu idiote mais je suis folle de joie (les addicts me comprennent, non ?).

Les swatches permettent de révéler l’intensité des deux couleurs. Les poudres sont très fines et les pigments sont micronisés, ce qui permet un maquillage longue tenue, qui ne file pas dans les plis des paupières et qui reste lumineux. La teinte la plus claire est le blanc iridescent White-Light. Il illumine le regard, il est froid et chaud à la fois ce qui le rend très intéressant à travailler. Quant au gris, la texture étant fine, on peut très facilement moduler son intensité en chargeant plus ou moins le pinceau. Il apporte un côté métallique froid et noble. L’avantage de ce duo de couleur est qu’il convient à tous les iris, parfait pour un smoky léger en journée et plus chargé le soir. Son petit format fait qu’il est pratique à transporter pour des retouches. Justement, je l’utilise sans base de fard à paupière en ce moment à cause d’une irritation à l’œil, il tient très bien sans migrer.

Je trouve les reflets vraiment beaux et recherchés. Il y a plusieurs façon de l’appliquer:

  1. Soit on utilise le blanc sur la paupière mobile, le haut de l’arcade sourcilière et le coin interne de l’œil pour illuminer le regard, puis on pose le gris dans le creux de la paupière et en liner en suivant la ligne des cils du haut et du bas. C’est ma technique préféré, on apporte de l’ombre et de la lumière avec douceur et facilité. Les pinceaux Too Faced travaillent tout seuls, rien à redire, c’est un vrai plaisir de les utiliser avec une poudre aussi fine. Ça change des fards Urban Decay qui sont beaucoup plus épais à travailler.
  2. Soit on pose le gris sur la paupière mobile puis le blanc iridescent vient éclairer et moduler la première ombre.

Les deux photos suivantes vous montrent le rendu une fois que les ombres à paupières sont fondues ensemble (« blendé » en franglais, to blend en anglais).

Je vous présenterai mon duo Wanted Eyes chocolat une prochaine fois.

Connaissez-vous ces ombres et vous plaisent-elles autant qu’à moi ? Partagez votre avis ici, sur twitter et sur facebook.

Rendez-vous sur Hellocoton !