Un regard de chat avec Bobbi Brown : Gel Eyeliner Longue Tenue et pinceau Ultra Fine Eye Liner

Depuis que j’ai adopté la tendance ombré hair en juillet 2011, j’ai changé mon make up pour opter pour le look nude. Mon visage avait besoin de plus de douceur avec ma nouvelle blondeur. La palette Naked Original d’Urban Decay a été ma grande copine, du mois d’août à février dernier. Puis la Naked 2 a pris la relève depuis mars 2012. Oui mais ça commence à me lasser pendant que ma couleur évolue bien. J’ai presque envie de me relancer dans les smoky eyes, j’étais une vraie pro lorsque j’étais une brunette.

J’ai envie de chic, d’une valeur sûre; peu importe la tenue que je porte où la façon dont je suis coiffée pour mettre mes yeux en valeur. J’ai repensé à mon trait d’eyeliner adoré, celui qui me fait un regard de biche et qui transforme complètement mon style avec une virgule bien calculée. Pour vous rafraichir la mémoire, j’avais posté un billet à la naissance du blog Clementine’s Secrets sur la texture d’eyeliner à choisir selon son degré de maîtrise ainsi que la technique infaillible pour réussir le tracé de la virgule à tous les coups, je vous invite à le relire en cliquant sur ce lien.

Malheureusement, mon gel eyeliner de Gemey Maybelline a séché dans son pot après 2 ou 3 ans de bons services. Poubelle ! Je le trouvais de bonne qualité, cependant j’avais envie d’en essayer un autre un peu plus haut de gamme. Un tour de la blogo m’a assuré qu’il me fallait le Gel Eyeliner Longue Tenue de Bobbi Brown. Certaines recommandaient le pinceau spécialement dédié à son application : le Ultra Fine Eye Liner de Bobbi Brown.

Bobbi Brown, Gel Eyeliner Longue Tenue, teinte 1 Black Ink, 3g, 24€, disponible chez les revendeurs Bobbi Brown, Sephora et leur e-shop.

C’est un eyeliner gel légèrement crémeux, il faut caresser le pinceau sur le produit car il en faut très peu pour tracer un trait parfait. La texture est juste parfaite et elle permet de tracer un trait irréprochable. Je suis une grande classique, j’ai opté pour la teinte 1 Black Ink (« encre noire ») qui est un noir très pigmenté.

La tenue est très bonne, l’eyeliner ne coule pas et ne marque pas les plis de la paupière, même après 14h d’application. Par contre, il ne faut pas frotter le trait au risque de le faire baver. Il n’est pas waterproof, je ne le supporterais pas. Il est très respectueux des yeux sensibles, porteur de lentilles. Il ne donne pas de sensation de picotement comme peut en procurer certains eyeliners (allergie assurée !). C’est un point vraiment très positif et ça m’a réconcilié avec les eyeliners longue tenue pour le coup. J’en suis enchantée !

Bobbi Brown, Pinceau Ultra Fine Eye Liner, 23€, disponible chez les revendeurs Bobbi Brown, Sephora et leur e-shop.

Le pinceau est très doux, il est assez rigide et flexible à la fois pour permettre une maîtrise complète du geste et de l’intensité du trait. Si vous souhaitez dessiner un trait fin, il faut utiliser la tranche du pinceau; pour un trait épais, il faut utiliser la face que vous voyez sur la photo ci-dessus. La découpe des poils et la forme sont étudiées pour optimiser l’application du Gel Eyeliner Longue Tenue et je pèse mes mots.

Le gel glisse avec une facilité déconcertante sur la paupière, il s’étire bien et ne sèche pas immédiatement, ce qui permet de vraiment bien travailler le trait. Si vous trouvez l’intensité de l’eyeliner pas assez forte, il suffit de repasser une seconde fois. Il sèche ensuite rapidement et ne bouge pas pour la journée. Voici quelques exemples de tracés du plus fin au plus épais avec le pinceau:

Lumière artificielle

Lumière naturelle extérieure

C’est mon dernier coup de cœur pour le maquillage des yeux, c’est un basique à avoir dans sa trousse maquillage si vous pouvez vous l’offrir.  Je découvre la marque Bobbi Brown et je suis très contente d’avoir une expérience aussi positive avec ce produit. Si vous souhaitez acquérir un eyeliner gel à un prix plus abordable, vous pouvez opter pour celui de Gemey Maybelline les yeux fermés, il est très bien. L’eyeliner en gel est le plus facile à poser et à travailler sur les yeux. Bobbi Brown propose un produit de haute qualité et agréable à porter au quotidien. On l’oublie tant il est léger sur les paupières (pas d’effet cartonné comme certains le font). Bref, j’adore !

Et vous, êtes-vous une inconditionnelle du trait d’eyeliner ? Quel est celui que vous utilisez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Duel du Dimanche #18 : quelle palette Urban Decay Naked choisir ?

Après deux semaines d’absence, le DDD reprend du service. Pour cette 18ème édition, je vous propose un duel entre les palettes les plus célèbres de la blogosphère. Je sais que vous les avez vues et revues déjà partout, ainsi je ne vous présente pas couleur après couleur les fards contenus dans chaque palette, je vais vous conseiller différemment en vous rappelant un principe de base essentiel, souvent oublié par les blogueuses beauté : choisir une palette en fonction de sa carnation et sa nuance de teint. Pour celles qui auraient loupé (ou oublié) ce billet, une petite séance de rattrapage s’impose.

Le duel entre la Naked Original et la Naked 2 commence ! (Petite précision orthographique, j’écris Original car c’est un mot anglais.)

  • PACKAGING

La Naked Original est en carton rigide recouvert d’un revêtement en velours de couleur chocolat chaud où les mots Naked et Urban Decay sont gravées en doré. On s’attend à du chaud vu la tonalité employée. A l’intérieur, il y a un petit miroir largement suffisant pour se maquiller un œil. Pour les râleuses, prenez votre miroir habituel s’il ne vous convient pas. La palette est fournie avec un pinceau Karma Shadow brush. Il est de bonne qualité et je m’en suis toujours servie pour appliquer les fards de la palette. Pour les pionnières, la première fournée de Naked Original était vendu avec un crayon khôl waterproof 24/7 Glide On Eye Pencil (Zero/Corrupt – noir/marron). enfin, UD nous faisait découvrir sa fameuse base de fard à paupières haute tenue : la Eyeshadow Primer Potion. Pour voir comment l’appliquer et les couleurs proposées par UD, c’est ici. Pour un topo sur la base de fard à paupières Original, c’est à lire ici.

Quant à la Naked 2, elle conserve les dimensions de la première dans un nouvel emballage assez massif. Ici, tout est en plastique ou en métal. C’est lourd aussi bien niveau poids que niveau style… Je suis moins séduite. Seule cette teinte froide beige me plait. La calligraphie reste la même pour les écritures métalliques. Certes, c’est plus résistant de prime abord mais ma Naked Original n’a pas souffert depuis son acquisition. J’ai même pris l’avion avec sans souci en cabine. La Naked 2 se transportera plus facilement pour les moins soigneuses. C’est plutôt la charnière en plastique qui m’inquiète, ça finira par se fragiliser et casser. C’est peut-être pour cette raison que le volet se clipse à la base lorsqu’on ferme la palette. Un grand miroir occupe entièrement le volet (on comprend mieux le poids, le métal permet une meilleure résistance que le carton pour le coup. Le pinceau fourni est à double embout et regroupe le Shadow Brush et le Crease Brush. On peut faire un travail plus précis et la qualité reste bonne également. Enfin, un mini gloss est proposé : il s’agit du Lip Junkie teinte Naked que je n’ai pas encore essayé. L’aspect général montre un style plus froid pour contraster avec sa grande sœur.

  • TEXTURE ET COULEUR DES FARDS:

Des fards mats, nacrés ou pailletés : c’est à votre convenance, vous aurez le choix parmi les 12 nuances proposées par palette. Chaque fard pèse 1,3g. N’oubliez pas d’utiliser une base de fard à paupières pour une tenue plus longue sinon les fards migreront dans les plis au cours de la journée… Voici un aperçu photographique de leur contenu respectif.

Pour la Naked Original :

Un joli dégradé de couleurs nude chaudes en allant du plus clair au plus foncé est présent dans cette palette. Un éclat doré est perceptible dans ces 12 teintes bronze cacao neutre à conseiller aux nuances de teinte jaunes ou dorées. Les couleurs se fondent bien ensembles, pas mal de paillettes par contre (attention aux chutes) et une bonne tenue.

Pour la Naked 2 :

Les photos sont flagrantes : l’ensemble des teintes est froide, on voit des reflets argentés. Elle a aussi moins de fards pailletés que sa grande sœur. On a un assortiment de taupe gris neutre parfait pour la nuance de teint rosé. Les couleurs sont moins pigmentées, c’est probablement du au reflet froid qui réfléchit bien la lumière. La base est donc vraiment importante à appliquer pour sécuriser le tout. C’est aussi un peu poudreux mais elle est neuve.

  • ODEUR

Les fards sont légèrement parfumés. Je pense que l’odeur est la même pour tous les fards UD. Rien de transcendant ni de dérangeant. Cela s’évente avec le temps.

  • PRIX

Lorsque la Naked Original était seule sur le marché, elle était disponible à 40 euros je crois. Mais depuis la sortie de sa petite sœur, les deux palettes sont au même prix, soit 43 euros pièce. Je n’apprécie pas trop cette augmentation sans explication de la part d’Urban Decay. Bref, 43 euros est une petite somme, cependant l’investissement en vaut largement la peine. Les pinceaux valent une vingtaine d’euros normalement (on peut les trouver au détail sur Barcelone chez Sephora). Vous avez 12 fards accompagnés d’une base ou d’un gloss. Personnellement, je préfère la base à un gloss. UD ne voulait sûrement pas de répétition entre ses palettes et proposer quelque chose de nouveau avec le pinceau double embout.

  • LAQUELLE CHOISIR ?

Vous l’aurez compris, la première différence à noter est la nuance des teintes proposées par UD dans ces deux palettes. La Naked Original est à conseiller aux teints chauds, que vous ayez la peau pâle ou foncée, cette palette est de toute beauté. La Naked 2 est à recommander aux teints froids de la même façon. Embrassez votre carnation plutôt que de la contredire. Et pour les chanceuses qui ont un teint neutre, vous n’avez pas à vous poser de questions mais le choix sera plus difficile peut-être.

Ensuite, tout est question de goût. J’aime la première car j’arrive à faire des look très doux pour aller travailler et plus sombres pour le soir et autres occasions. Je ne connais pas encore assez bien la Naked 2 pour faire un make up de tous les jours, je n’ai pas encore eu le temps de l’étudier en détail. Ça ne tardera pas car elle correspond mieux à mon teint rosé.

Quant à savoir s’il faut les posséder toutes les deux, ce n’est pas indispensable. Elles ne sont pas similaires, à part un seul fard en commun, le reste n’a rien à voir. Si vous n’avez pas encore de palette, il peut être judicieux d’en avoir une, histoire d’avoir une valeur sûre sur laquelle s’appuyer en cas de besoin. Lorsque je voyage en France, je glisse une palette Naked dans mon sac à main car je sais qu’elle seule me suffit pour réaliser tous les maquillages possibles en passant du nude au smoky rock’n’roll.

Dernière distinction à apporter, je recommanderai la Naked Original pour la saison printemps-été et la Naked 2 pour les autres saisons. Dès que votre peau est plus hâlé, la Naked Original est magnifique. Avec ma peau très pâle, la Naked 2 est très bien également.

  • RÉSULTAT

J’ai les deux palettes, aucune obligation pour vous d’en faire de même. Je ne peux pas déclarer de vainqueur, elles sont complémentaires et non similaires. Ex æquo !

Et vous, laquelle possédez-vous ou prévoyez d’acquérir ?

Rendez-vous sur Hellocoton !