Bain Dissolvant Express de Sephora, l’allié des Nail Polish Addicts !

Vous l’aurez compris, le vernis à ongles est une vraie passion chez moi. Je change très souvent de manucurie, entre une à 4 fois par semaine selon mes envies. Je suis donc une grande consommatrice de dissolvant.

Je n’ai jamais supporté utiliser du coton pour enlever le vernis sur mes doigts. Je ne sais pas, ça me fait une sensation bizarre et je n’aime vraiment pas toucher du coton (ça me donne des frissons). C’était donc toujours avec frustration et grand courage que je piochais une boule de coton pour l’imbiber de dissolvant et frotter mes petits ongles colorés avec.

Le jour où j’ai découvert le Bain Dissolvant Express de Sephora sur la blogosphère, j’ai été vraiment intriguée. Le principe est simple : une mousse est imprégnée de dissolvant, il suffit de plonger son doigt au centre dans l’ouverture, d’attendre quelques secondes, de tourner le doigt dans la mousse pour faire partir la totalité du vernis. Et bien évidemment, aucun coton n’a été blessé durant l’opération car il n’est d’aucune utilité ! Ça me paraît donc plus économique et protecteur de l’environnement.

Sephora, Bain Dissolvant Express, 75mL, 7,90€, chez Sephora (boutique et e-shop).

Ce Bain Dissolvant Express peut donc m’être d’une très grande utilité car il promet un véritable gain de temps dans le démaquillage des ongles et accessoirement de me passer de coton de façon définitive. Ce produit a révolutionné mon quotidien. J’avais lu des avis plus ou moins négatifs sur des blogs, certains pointaient du doigt le fait qu’il desséchait et dédoublait les ongles…

Je porte le vernis Dior Incognito n°257.

Quand ma manucurie fait la tête (le majeur est écaillé), je dégaine mon Bain Dissolvant Express. Ne mettez pas le nez dans la bouteille, ça sent le dissolvant de façon très forte. C’est un mauvais point pour moi. Je vous conseille donc de l’utiliser dans un espace aéré, quitte à vous mettre à la fenêtre le temps de l’utiliser.

La mousse est douce et dense, elle nettoie la surface de l’ongle et absorbe la couleur à la fois. Elle est efficace sur les vernis aussi bien clairs que foncés. Quand on ressort le doigt de la mousse, il n’est pas imprégné de la couleur de votre vernis. Il vaut mieux avoir des gestes doux pour ne pas abîmer la mousse, le vernis fond tranquillement tout seul pendant que vous tournez à l’intérieur du pot. C’est assez pratique. L’utilisation est très simple, rapide et efficace. je n’ai jamais démaquillé mes ongles aussi vite.

Après cette étape, il faut se laver les mains pour bien retirer toute trace de dissolvant sur la peau et les ongles. Si vous ne le faîtes pas, vous allez ressentir les effets secondaires décriés plus tôt : assèchement cutané, ongles fragilisés voire cassants ou dédoublés… C’est la même chose pour tous les dissolvants, c’est un réflexe à prendre. Malgré cette précaution d’usage, je vous recommande d’utiliser une huile à ongle et cuticule pour nourrir intensément la zone démaquillée. La santé de vos ongles en dépend alors n’ayant pas la flemme de le faire car vous pourriez le regretter après plusieurs semaines d’utilisation.

Le principe du bain dissolvant est intéressant. Cependant, vous ne pouvez pas l’utiliser avec les vernis pailletés au risque de détruire la mousse contenue dans la bouteille ! Si vous avez des paillettes sur les ongles, il faut retourner à l’étape du coton ou bien des papillotes en aluminium pour en venir à bout.

Ce concept m’a totalement séduite, je l’utilise à chaque fois et le pot va durer un bon moment car il contient 75mL de produit. La durée de conservation est de 6 mois après ouverture. Je pense qu’en fonction de votre utilisation, il est possible de le conserver un peu plus longtemps. Par contre, contrairement à ce qu’il est préconisé sur certains blogs, je ne rechargerai pas le pot une fois fini. Je trouve cela inhygiénique. Autant racheter un Bain Dissolvant tout neuf chez Sephora.

Et vous , avez-vous succombé à la mode du bain dissolvant ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Duel du Dimanche #14: les kits pour redessiner ses sourcils.

Ce qui donne le plus de caractère à un visage est la forme des sourcils. Vous n’êtes peut-être pas sensibilisées à la cause des sourcils alors je vous fait une petite piqûre de rappel sur leur intérêt :

  • D’un point de vue anatomique, les sourcils existent pour protéger nos yeux de la sueur, de l’eau ou tout autre liquide qui dégoulineraient de notre front, du soleil, de la poussière et du vent. Rien que ça ! Je sais que certaines d’entre vous les détestent au point de les épiler pour ne laisser qu’un sourcil hyper fin. Vos yeux ne sont plus aussi bien protégés.
  • Les sourcils permettent d’exprimer nos émotions, on les fronce sans s’en rendre compte, on les hausse, bref ils font partie intégrante des expressions de notre visage. Pour vous donner un exemple, Jean Dujardin fait actuellement fureur avec ses sourcils dans le monde entier avec le film The Artist (que je n’ai pas vu, j’ai seulement regarder la promotion aux États-Unis d’Amérique avec les nominations et remises de titres). Nos amis américains sont fascinés par son indépendance sourcilière, c’est-à-dire le fait de pouvoir bouger indépendamment chaque sourcil de l’autre.
  • Et pour finir esthétiquement parlant, accentuer ses sourcils permet de restructurer son regard et de donner plus d’intensité au visage. En deux temps trois mouvements, vous faites de vos sourcils épars, voire quasi inexistants ou difficiles à discipliner, deux jolis traits de caractère. L’épilation n’est pas obligatoire si votre ligne naturelle n’est pas trop folle, la pince à épiler permet de redéfinir l’angle rapidement (c’est le cas pour moi). Pour les autres, un tour en institut vous empêchera de faire des bêtises si vous ne savez pas quelle forme utiliser pour votre visage, pour les autres le home made est le bienvenu. A la cire ou à la pince à épiler, amusez-vous bien ! Et n’oubliez pas la symétrie pour paraître normale.

Convaincues par la nécessité de prendre soin de vos sourcils ? Pour ce Duel du Dimanche 14ème du nom, j’ai comparé pour vous deux kits à sourcils.

La compétition commence :

  1. Sephora, palette sourcil, n°02.
  2. Benefit, Brow Zings, kit disciplinant sourcils, medium.

De prime abord, sur les photos, on voit que les couleurs sont sensiblement les mêmes, je ne me suis donc pas trompée pour choisir. Le mieux reste évidemment de demander l’avis d’une conseillère ou mieux, de les essayer sur ses sourcils.

  • TEXTURE :

Chaque kit propose des textures poudres et cire. Pour Sephora, il y a deux teintes en poudre, une claire et une foncée (les pastilles de gauche et du milieu); la troisième pastille est une cire compacte transparente pour fixer votre travail (sur la droite). Chez Benefit, la cire est plus foncée (à gauche) que la poudre (à droite). Leur application ne se fait pas de la même façon, je vous en parle juste après.

  • ODEUR :

Je suis heureuse, aucune odeur forte mais cela sent tout de même un peu la cire. Benefit sent plus fort que Sephora mais une fois appliqué, l’odeur s’évapore.

  • PACKAGING :

Le kit Sephora se compose donc de 2 poudres colorées et d’une cire fixante avec un pinceau à double embout. Les poils sont durs pour assurer une bonne précision. La boîte est résistante, je l’ai depuis quelques années maintenant et j’en suis contente. Il n’y a pas de miroir mais vous en avez déjà un quelque part très certainement.

Benefit fait les choses en grand : une cire foncée et une poudre plus claire, le tout dans un écrin avec miroir. Côté accessoires, nous avons deux minuscules pinceaux, pas forcément facile à manipuler car très fins. Les poils sont moins durs que dans le premier kit. Benefit a ajouté une mini pince à épiler pour attaquer tout poil en dehors de la ligne sourcilière. C’est pas pratique, on s’en sert vraiment en cas d’urgence si notre pince habituelle n’est pas à portée de main.

  •  MÉTHODE D’APPLICATION :

C’est là que les choses se compliquent un peu et plusieurs essais vont être déterminants. Il faut d’abord savoir doser la couleur et trouver le mélange idéal pour la couleur de vos sourcils et enfin trouver le tracé de votre ligne.

Chez Sephora, à l’aide du pinceau biseauté côté court on applique soit une seule poudre, soit les deux mélangées pour trouver sa teinte. On remplit les trous et on allonge un peu la ligne tout en discrétion. Une fois satisfaite, vous prenez le pinceau biseauté côté long pour prélever un peu de cire (pas trop sinon ça fait un pâté !) et vous caressez doucement votre sourcil pour le coiffer et fixer votre boulot de précision précédent. Ça ne bouge pas d’un poil (oh la blague toute nulle !).

Pour Benefit, rien à voir avec la technique que je viens de vous expliquer. Ici on commence avec la cire foncée pour dessiner et redéfinir la ligne du sourcil grâce au pinceau biseauté hard angle brush. Je n’ai pas encore trouvé la quantité nécessaire, j’en ai pas mis beaucoup et ça a l’air de marcher. Je préfère avoir la main légère que trop lourde, sinon il faut tout remaquiller. Ensuite, on passe au pinceau à embout rond blended brush et on tapote doucement la poudre plus claire afin de fixer la cire. Maintenant il faut remplir le vide entre les poils du sourcil et faire ça minutieusement. On estompe au mieux. Voilà, c’est fait !

  • EFFICACITÉ :

Une fois le boulot achevé, on regarde son visage dans le miroir pour contrôler l’équilibre entre les sourcils. Il faut que l’épaisseur, l’angle et la longueur soient similaires. Je sais, cela peut être un peu effrayant mais si vous avez la main légère, le rendu est superbe. Tout de suite, le visage est plus expressif et le regard est souligné. Je vous recommande de maquiller vos sourcils avant vos yeux.

Niveau tenue, rien à redire, les deux sont très bien. Cependant, évitez de touchez vos sourcils en journée, on ne sait jamais. Je n’ai jamais eu de traces baveuses en pleine journée, pensez à contrôler de temps en temps en journée. Une fois que vous connaissez bien le produit et sa tenue sur votre peau, vous n’y penserez plus.

L’avantage de ces deux produits est qu’ils durent très longtemps. Même en vous maquillant tous les jours les sourcils, on a l’impression que le produit ne descend pas et qu’il va durer à l’infini.

  • PRIX :

Le Brow Zings de Benefit coûte 32€ en Espagne. Bon, c’est un investissement je vous l’accorde.

La palette sourcils de Sephora coûte moitié moins. Je me souviens l’avoir acheté sur le site internet de Sephora, je ne sais pas si ce produit est encore disponible. Il est de bonne qualité en tout cas et n’a rien à envier au Benefit.

  • RÉSULTAT :

Qui est le grand gagnant ? Cela a été dur de les départager, mais le Brow Zings de Benefit remporte le Duel du Dimanche. Leur méthode d’application étant différentes, il ne faut pas avoir le même dosage. Mon kit Sephora me dure depuis 2 ans, je n’ai jamais été insatisfaite. Par curiosité j’ai voulu essayer le Benefit et j’en suis aussi ravie. Ça n’arrange pas mon timing serré du matin pour me préparer avant d’aller travailler tout ça (mais ça, je vous en parlerait une prochaine fois). J’espère que cette revue vous aura aidé dans votre quête du sourcil parfait.

Utilisez-vous un kit sourcil au quotidien ? Partagez vos expériences avec nous.

Rendez-vous sur Hellocoton !